Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2014

Communiqué du Front de Gauche

Le Front de gauche a réuni sa coordination plusieurs fois depuis les élections européennes pour débattre de la situation et de la relance de son activité.

Il a estimé tout d'abord que la situation grave dans laquelle se trouvait notre pays est le résultat direct d'une politique gouvernementale désastreuse, issue des orientations libérales décidées par les institutions européennes et les différents gouvernements. Elle est inappropriée pour sortir de la crise. Cette orientation suscite un rejet de plus en plus grand et diversifié dans le pays, dans le mouvement syndical et associatif  comme au sein de la gauche.

C'est pourquoi le Front de gauche tient à affirmer tout d'abord, son soutien total aux luttes qui se développent avec le souci de contribuer à leur issue positive et de favoriser les dynamiques citoyennes à même d'élargir ces mouvements.

Le Front de gauche entend ensuite poursuivre et approfondir le débat qu'il a engagé dans sa coordination avec la volonté d'aboutir à une relance du Front de gauche.

Pour cela, il tiendra le samedi 6 septembre, une grande rencontre réunissant les membres du conseil national du Front de gauche, des animateurs des fronts thématiques et des militant-e-s qui contribuent depuis sa création à la dynamique du Front de gauche.

Plus largement, il entend favoriser la construction d'un vaste rassemblement de toutes celles et tous ceux qui refusent la politique du gouvernement Hollande/Valls pour ouvrir, avec notre peuple, une nouvelle perspective à gauche.

Il prendra toutes les initiatives nécessaires pour que cette perspective politique voie le jour et répondra, en ce sens, favorablement à toute demande de rencontres ou d'échanges, avec toutes celles et tous ceux qui veulent imposer une autre politique.

C’est dans cet esprit que le Front de Gauche participe au « collectif du 12 avril » qui regroupe syndicats, associations et partis.

Toujours dans cet esprit, une rencontre du Front de gauche aura lieu également mercredi prochain avec EELV pour débattre des contenus et des initiatives qu'il serait possible de prendre en commun.

Paris le 24 juin 2014, 14H

16/06/2014

Faire revivre l'espoir à gauche en s'appuyant sur l'héritage de Jean Jaurès

Jaurès 2.jpg

Les militants de République et Socialisme 77 se félicitent du succès de la conférence-débat organisée à Melun le vendredi 13 juin. Avec Jean-Pierre Fourré, ancien député de Seine et Marne, auteur d’un petit ouvrage sur Jaurès et membre de la direction nationale de République et socialisme, nous avons tenté de faire revivre, le temps d’une soirée, la pensée et l’action du tribun, tout en les inscrivant dans l'actualité du moment politique que nous vivons. Assassiné il y a cent ans, le leader socialiste doit demeurer une référence pour la gauche française.

Promoteur d’une synthèse originale entre marxisme et République, alliant le souffle émancipateur de la grande Révolution française aux combats de la classe ouvrière en lutte pour sa libération économique, sociale et culturelle, analyser et actualiser la pensée de Jaurès permet, à notre sens, de refonder une gauche digne de ce nom. Après les renoncements du gouvernement devant le MEDEF, la finance et les institutions de Bruxelles il est urgent d’ouvrir des perspectives alternatives à notre camp. Au-delà des aspects historiques et des conflits d’héritages autour du député de Carmaux le débat avec l’assistance, composée de militants politiques et de citoyens ayant le cœur à gauche, a permis de puiser dans le corpus jaurésien des éléments d’unité et d’espoir.

Au terme de la soirée une évidence s’est imposée à tous : il est urgent de redécouvrir Jaurès, ses combats, ses textes et sa riche philosophie, dont l'actualité aujourd'hui est d'autant plus forte qu'ils sont de plus en plus oubliés, même en cette année de célébration de sa mémoire. Cela est d’autant plus nécessaire que République et Socialisme (membre du Front de gauche) inscrit son sillage dans celui de l'artisan de l'unité socialiste en remettant au cœur de la gauche les axes susceptibles de tourner la page de l’austérité : la construction d’une VIème République sociale et laïque, le soutien aux luttes sociales, le partage des richesses en faveur de ceux qui travaillent et la rupture avec une Europe libérale qui broie les souverainetés populaires.

Les militants de République et Socialisme 77 poursuivront inlassablement leur action en gardant à l’esprit une célèbre formule jaurésienne : « l’histoire enseigne la lenteur des grandes tâches mais elle justifie l’invincible espoir ».

Julien GUERIN

09/06/2014

Une BD ludique et intelligente pour dénoncer le marché transatlantique

Le site Treat the treaty ("Traitons le traité", en français), lancé en 2013, a publié une bande-dessinée sur le grand marché transatlantique. Loin d'une somme ardue de considérations économico-sociale, elle présente de manière très complète et compréhensible les principales conséquences négatives qui surviendraient de la conclusion du traité TAFTA.

Avec l'autorisation des auteurs, République et Socialisme 77 relaie cette bande-dessinée ci-dessous. N'hésitez pas à la partager, ainsi qu'à aller signer la pétition pour réclamer la suspension des négociations du marché transatlantique.

Nous vous conseillons également d'aller lire les rubriques "À propos et sources" et "Commentaires" du site, qui sont très instructives.

 

Pour rappel, République et Socialisme s'oppose fermement à la conclusion du grand marché transatlantique. Nous avons, sur le blog de R&S7, relayé le tract édité à ce propos, et rendu compte de la manœuvre entreprise par les députés PS à l'Assemblée Nationale pour vider le contenu de la proposition de résolution européenne des députés Front de Gauche demandant l'interruption des négociations et l'organisation d'une consultation des citoyens sur ce marché transatlantique.

 

page-1.png

page-2.png