Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2014

Contre “l'hôstérité”, c'est nous toutes et tous, personnels, malades et citoyens, qui sommes concernés et devons nous mobiliser.

Paris, le 18 septembre 2014

Communiqué du front de gauche

Le Front de Gauche appelle à se joindre au rassemblement du 23 septembre 2014 à 11h devant le Ministère de la Santé.

Alors que les fermetures de services se multiplient, que les manques de moyens deviennent chroniques, que les réductions de personnels empêchent de plus en plus l'accès aux soins, le prochain budget de la Sécurité Sociale prévoit une nouvelle saignée dans le service public de la santé. Il s'agit de faire 21 milliards d'euros d'économies sur la santé, l’hôpital public et la Sécurité Sociale !

L'accès aux soins est déjà profondément inégalitaire, il est problématique pour la grande majorité de nos concitoyens, que ce soit en milieu rural ou urbain. S'agissant de l'accès au soin, de la qualité du service, de l'accueil des malades, c'est l'humain qui doit prévaloir dans nos hôpitaux et nos maternités, pas les coupes budgétaires ni les perspectives de profit.

Les malades ne sont pas des fauteurs de déficit, mais des personnes qui ont le droit de recevoir des soins appropriés. La Sécurité Sociale n'est pas un luxe onéreux, mais une nécessité. Les personnels de santé ne sont pas un coût, mais des professionnels qui ont besoin de conditions de travail dignes.

C'est pourquoi le Front de Gauche s'associe et appelle au rassemblement du 23 septembre 2014 à 11h devant le Ministère de la Santé initié par la Convergence des hôpitaux en lutte contre “l'hôstérité”.

Les commentaires sont fermés.