Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2015

Non au chantage de la BCE : soutien et solidarité avec le peuple grec !

Communiqué de République et Socialisme.

 

grECE2015.gifUne fois de plus la Banque Centrale Européenne montre son mépris de la démocratie et de la souveraineté des peuples  et son manque de neutralité, en s'alignant sur la politique allemande.Le dogme libéral qu'elle entend imposer conduira les peuples d'Europe vers une une austérité à perpétuité. Ce coup de force contre le choix du peuple grec conduira la plupart des pays de l'EU au marasme et acentuera les difficultés à la mise en place d'une politique alternative pour sortir de la crise .

Les choix du peuple grec doivent être respectés !

Cette politique punitive du chantage permanent et cette volonté d'alimenter la peur auprès du nouveau gouvernement grec et du peuple grec qui après avoir été saigné aux quatre veines ont osé envisager de mettre fin aux politiques d'austérité ne peut que nous interroger une fois de plus quant à l'aspect démocratique de l'Union européenne.

République et Socialisme s’oppose à la décision unilatérale et irresponsable de la Banque Centrale européenne prise par des technocrates non élus .

En 2012,le vote des Français n'a pas été respecté , François Hollande n'ayant pas osé affronter Angela Merkel.

En 2015, le vote des Grecs  doit être respecté , permettant un nouveau plan pour le pays, différent de celui imposé par la Troïka. Les deux ne sont pas compatibles.

Nous attendons que la France par la voix de son Président porte dès à présent un discours clair et indépendant afin de soutenir Alexis Tsipras dans son processus de négociation engagé au plan européen.

République et Socialisme demande à l’Etat français d’intervenir en soutenant les propositions du gouvernement grec.

Les commentaires sont fermés.